AG de la Femafoot : la présidente du Conor donne une idée

0
873

Mme Dao Fatoumata Guindo a dévoilé un peu de précision sur la date de l’Assemblée Générale élective de la Fédération malienne de football (Femafoot), après la plus grave crise traversée par le football malien. C’était lors d’une conférence de presse, tenue ce samedi 25 août 2018 à l’ACI 2000.

Par Yacouba TANGARA

Les activités menées et la suite de la feuille de route étaient au menu des échanges. Le sujet qui attire le plus est bien évidement l’organisation de l’élection ud nouveau comité exécutif de la Fédération. A cet égard, Mme Dao Fatoumata Guindo, présidente du Conor a déclaré que : « nous ne pouvons pas respecter les délais statutaires de  convoquer l’assemblée générale du bureau fédérale au moins 90 jours avant. Nous pensons organiser l’AG de la Femafoot les 10 derniers jours du mois d’octobre. Après notre conférence d’aujourd’hui ce projet sera envoyé à la Fifa. A l’AG du bureau fédéral il y aura des représentants de la CAF et de la FIFA. Après ces réponses on va se projeter sur la suite ».

L’ancienne ministre malienne sous le régime d’ATT a rappelé que trois activités principales ont été inscrites après la prorogation du mandat du Conor en avril 2018 : la relecture des textes, l’audit judiciaire l’élection du nouveau Comité exécutif de la fédération malienne de football. Elle poursuit en disant que l’élection de la Ligue de football de Ségou a marqué la fin du renouvellement des Ligues à problème. « La Ligue de Ségou, la dernière a un bureau légitime. On peut dire que la question des délégués légitimes a été finalisée », a lâché la présidente du Conor.

Une vue de la salle de conférence du siège de la Femafoot

Par ailleurs, la patronne du comité de normalisation du football malien assure que le 3 septembre 2018,  une proposition sera envoyée aux clubs et Ligues pour observation, et à la Fifa (le 20 septembre 2018), pour adopter les nouveaux textes de la Femafoot.

Sur tout autre plan, la principale conférencière a annoncé qu’une correspondance a été envoyée à la Fifa par rapport à l’audit judiciaire et la narration des missions accomplies depuis la prorogation du mandat du Conor en avril 2018.

De son côté, Me Gaoussou Diarra, vice-président du Conor, a, en réponse à la question du nombre de délégués expliqué que le Conor y travaille. Aussi, en la date d’aujourd’hui, le Conor doit nommer une nouvelle commission de recours après la démission des membres de l’ancienne commission pour cause de rémunération.

Certaines plaintes demeurent au niveau du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), a reconnu la présidente du Comité transitoire du football malien. Alertés par le TAS, les auteurs de ces plaintes auraient souhaité continuer avec le processus.  Un processus déclenché avant l’arrivée du Conor. Selon un membre du Conor, un avocat a été retenu par le comité transitoire du football malien pour se défendre. Une audience est prévue le 27 septembre 2018. Le bout du tunnel s’approche-t-il ?

 

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here