CAN U-17 : la Guinée bannie des deux prochaines éditions

0
515

Le Conseil de Discipline de la CAF a dans de prendre des sanctions contre la fédération guinéenne de football pour avoir aligné des joueurs innéligibles à la CAN U17 Tanzanie 2019.

Les faits : les joueurs Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta n’étaient pas éligible pour participer avec la Guinée au tournoi final de la CAN U-17 Tanzanie 2019. Cela en raison de l’existence de deux passeports différents pour chacun des joueurs concernés, un passeport a été utilisé pour le Coupe international des U-16 organisé au Japon, l’année de dates de naissance étant 2001, et l’autre pour le tournoi final de la CAN U-17 Tanzanie 2019, qui a indiqué l’année de naissance comme 2002. Une chose qui montre qu’il y a eu falsification.

A cet égard, le jury discipline de la CAF, a décidé conformément aux dispositions des statuts de l’instance africaine du football :

Que la fédération guinéenne de football est bannie des deux prochaines CAN U-17 de la CAF,

Que la fédération guinéenne est empêchée de représenter l’Afrique à la coupe du monde U-17 de 2019,

Que toutes les médailles reçus en tant que « finalistes » doivent être retournées à la CAF dans un délai de 21 jours.

Que les deux joueurs en questions sont interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de 2 ans,

La Commission d’organisation sera invitée à réintégrer le Sénégal et le Comité exécutif d’approuver la participation du Sénégal en tant que 4ème représentant de la CAF à la coupe du monde U-17 de 2019.

Que la fédération guinéenne est sanctionnée d’une amende de 100 000 dollars américains.

Rappel : les U17 de la Guinée avait d’abord éliminé le Mali en tournoi de qualification avant d’écarter le Sénégal en phase de poule du tournoi finale, puis sombré en finale devant le Cameroun (0-0, 5-4 tab).

Sékou Seck dit Bako, entraîneur malien des U-17, éliminé sur le terrain par la Guinée lors du tournoi qualificatif zonal, a confirmé  dans une interview d’avoir remis des documents dans ce sens au secrétariat du Comité de normalisation de la Fédération malienne de football (Conor). Un dossier classé sans suite. L’histoire donne raison à Bako Seck.

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here