Athlétisme-Amérique du Sud : le fils remplace le père !

Helio Geste de Melo a succédé à son père à la tête de l’association sud-américaine  d’athlétisme pour un mandat de 4 ans.  

Président de père en fils, a titré francjeux.com. Selon le célèbre journal olympique en ligne : « L’athlétisme sud-américain reste une affaire de famille. L’assemblée générale de l’Association sud-américaine d’athlétisme, réunie à Manaus, au Brésil, a élu le Brésilien Helio Geste de Melo à sa présidence pour la période 2019-2023. Il succède à… son propre père, Roberto Gest de Melo. Le Paraguayen Miguel Carrizosa a été désigné vice-président. L’ancien sprinteur brésilien Robson Caetano da Silva présidera de son côté la commission des athlètes

Athlétisme: Djénèbou Danté se prépare en Espagne

L’athlète malienne, Djénèbou Danté se trouve actuellement en Espagne, pour se préparer en vue des échéances futures.

Par la Rédaction

 « Oui 2019. Je suis en stage en ESPAGNE #Tenerife. Le sport de haut niveau, c’est l’école de la vie. Une école où les maîtres mots sont le travail, la persévérance, la confiance, la détermination et la foi. #223teamAthle. #Maliforever”, a posté l’athlète malienne sur sa page Facebook, le vendredi 11 janvier 2019.

A travers ces genres de stages, la médaillée d’or des 400 mètres Dames aux VIIIème Jeux de la francophonie d’Abidjan 2017 pourrait atteindre ses objectifs qui est de décrocher un médaille olympique.

Athlétisme-NACAC : Victor Lopez pas candidat à sa propre succession

Le président de l’Association d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbe (NACAC), Victor Lopez ne serait pas candidat pour sa propre succession.

 

L’Association d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbe d’athlétisme pourrait avoir un nouveau président à partir du mois d’août 2019. Cela au profit des prochaines élections de ladite association.

«Changement en vue à l’Association d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes d’athlétisme (NACAC). Le Porto-Ricain Victor Lopez, son président depuis 2013, cédera bientôt sa place. Il a annoncé lui-même sa décision de ne pas solliciter un nouveau mandat, à l’occasion des prochaines élections, prévues en août 2019 », a écrit francs.com.

Selon le célèbre journal en ligne de l’olympisme, le président sortant a été élu en 2013.

 

Championnats africains d’athlétisme des U-18 et U-20 de 2019 : la ville hôte désignée !

La ville d’Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire a été choisie par la Confédération africaine de la discipline pour abriter les rencontres des Championnats d’Afrique des moins de 18 ans et des moins de 20 ans, prévus en avril 2019.

La Rédaction de palenetesposportsmali.com

La Côte d’Ivoire accueillera les championnats africains d’athlétisme en avril 2019. A cet égard, c’est notamment la ville d’Abidjan, capitale politique de la Côte d’Ivoire qui a été désignée pour accueillir les athlètes africains (-18 ans et -20 ans).  Ce privilège accordé à ladite ville par la Confédération africaine d’athlétisme, présidée par Hamad Kalkaba Malboum.

Ladite compétition se tiendra en avril 2018, à en croire au  site www.francsjeux.com. Pour la même occasion, l’instance africaine de discipline procédera au renouvellement de son bureau à travers une assemblée générale élective a conclu, ledit journal en ligne.

Par ailleurs, selon les médias ivoiriens, le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum est arrivé à Abidjan depuis le jeudi 23 août 2018 pour effectuer des séances de travail avec les autorités en charge du sport dans ce pays d’Afrique de l’ouest. L’objectif est la réussite de l’organisation de ces compétitions réservées à la jeunesse africaine. Abidjan avait déjà abrité les Jeux de la Francophonie en 2017.

Mondiaux de relais : vers une délocalisation, mais à où ?

Deux villes se sont déjà prononcées pour accueillir les Mondiaux de relais, après le désir du Bahamas de se défaire de l’organisation de  ces compétitions.

 Par COACH

Lancés depuis 2014 aux Bahamas, les Mondiaux de relais peuvent s’exporter soit à Berlin en Allemagne ou à Kingston au Jamaïque. Ces deux villes ont manifesté leur désir d’accueillir cette compétition. Selon leichtathletik.de (site web allemand), cité par francs Jeux.com, la ville de Berlin serait intéressée par la tenue de cet évènement.

Bien avant cela, la ville de Kingston avait été proposée par les autorités sportives de la Jamaïque. L’IAAF va trancher.

Par ailleurs, selon francs Jeux.com, les autorités sportives du Bahamas  ont fait savoir récemment qu’elles ne sont plus en mesure d’organiser ces Mondiaux de relais pour raisons financières.

 

Athlétisme : un champion du monde Kenyan est décédé

Nicholas Bett, champion du monde au 400 m haies de 2015 est décédé mercredi 8 août 2018 après un accident de circulation à Nandi au Kenya.

C’est une triste nouvelle pour l’athlétisme. Le premier Kenya a décroché le titre de champion du monde au 400 m haies s’en est allé. Selon l’équipe.fr, il est décédé  mercredi des suites d’un accident de la route survenu dans la région de Nandi (Kenya). L’information a été confirmée sur la page twitter de l’athlète. Voir lien : https://twitter.com/nomusajune/status/1027090174147215360

Agé seulement de 28 ans, Nicolas Bett est devenu le premier Kenyan a donné un titre mondial à son pays sur une distance courte. C’était à l‘occasion des championnats du monde d’athlétisme de Pékin (Chine en 2015).

Le regretté athlète kenyan a pris part à la 21ème édition des championnats d’Afrique d’Athlétisme d’Asaba 2018 au Nigeria il y a environ une semaine.

La Rédaction de planetesportsmali.com

Championnats d’Afrique d’athlétisme 2018 : Dia se classe 4ème au triple saut

« 4ème. J’ai la voulais, je voulais, je voulais cette médaille pour le Mali, mais la réalité du jour a pris le dessus sur moi ! Merci encore à vous tous pour votre soutien », a posté Mamadou Chérif Dia sur sa page facebook  le samedi 4 août 2018. C’était à l’occasion de la compétition du triple saut senior Garçons de la 21ème édition des championnats d’Afrique d’athlétisme d’Asaba 2018.

Il faut souligner que les trois premières places de ladite compétition ont été occupées par : Hugues Zango du Burkina Faso (premier), Godrey Mokoena d’Afrique du Sud (deuxième) et Yasser Triki d’Algérie (troisième).

Mahamadou Sacko

Athlétisme-tournoi de la solidarité : le Mali remporte sur le fil !

Les athlètes du Mali ont remporté de justesse le tournoi de la solidarité Bénin 2018 (samedi 14 et dimanche 15 juillet 2018).

 Le Au classement général du tournoi de la solidarité Bénin 2018 a été dominé par le Mali avec 377 points contre 376 points pour les Béninois. Le Togo s’est classé troisième et a totalisé 197 unités tandis que le Niger (83 points) ferme la marche. En plus du classement général, le Mali a aussi remporté le trophée masculin.  Le trophée féminin est revenu au Béninoises qui a engrangé 192 unités contre 177 points pour les Maliennes.

Si Amadou Kayantao, premier au  800m (1’55’’25) et ses partenaires ont bien fêté leur victoire, le Bénin, bien amené par sa star, Noélie Yarigo, spécialiste du 800m, demi-finaliste des Jeux Olympique 2016, n’a pas démérité.

A vrai dire, les Béninois  se sont bien comportés et ont remporté plusieurs médailles. Le pays hôte a décroché 14 médailles d’or, 9 médailles d’argent et 13 médailles de bronze contre 11 médailles d’or, 15 médailles d’argent et 13 médailles de bronze. Le Togo a obtenu 7 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 7 médailles de bronze tandis que le Niger a remporté 2 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 2 médailles de bronze. Mais le classement de la compétition se fait en termes de points et non de médailles.

Malgré tout, les Béninois n’ont pas voulu bouder leur plaisir. Ils ont également fait la fête. L’ambiance, la bonne humeur ont tout emballé.  Mais, ce petit point de différence avec le Mali est revenu dans les discutions entre Béninois lors du dîner au restaurant du centre pastoral Saint Charles Lwanga de Ouando, lieu d’hébergement des athlètes et des encadreurs. « Le Bénin a remporté plus de médailles que les autres pays. Comme notre entraîneur l’a dit, nous avons les meilleurs et les faibles », a indiqué une Béninoise avant d’ajouter : «Si nous n’avons les meilleurs et les moyens bons, nous allions remporter haut la main la compétition », a-t-elle regretté.

Enfin, l’hymne national du Mali a résonné au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo au Bénin. C’était à l’occasion de la dernière remise de médaille de la compétition. Notre pays a reçu cet honneur grâce à l’équipe du relais 4X400m qui a remporté l’épreuve de la 25è édition du tournoi de la solidarité qui s’est déroulée du 14 au 15 juillet 2018 au Bénin.

Le tournoi de la solidarité est une compétition annuelle qui s’organise de façon tournante entre le Mali, le Bénin, le Togo, le Niger et le Burkina Faso. Cette année, les Burkinabé étaient absents pour la simple raison que la compétition s’est déroulée à la date des examens au pays du Faso. En termes de palmarès, le Burkina est le plus titré avec 14 trophées contre 11 pour le Mali. Les autres pays, c’est-à-dire, le Bénin, le Togo et le Niger n’ont jamais remporté la compétition. L’année prochaine, le Niger accueillera la 26ème édition.

 

La Rédaction