Karaté-Championnats régionaux de Koulikoro : Moribabougou s’adjuge le trophée

Le stade Vincent Traoré de Kati a refusé du monde le dimanche 02 décembre 2018, à l’occasion des championnats régionaux de la Ligue de Koulikoro. L’évènement a enregistré la présence du président de la fédération malienne de Karaté, Me Adama Mariko, ceinture noire 8e dan, du plus haut gradé du karaté au Mali, Me Abdoul Wahab Traoré dit Bob , ceinture noire 9e dan et du Prédisent de la Ligue de karaté de Koulikoro, Me Balla Sall, ceinture noire 7e dan.

Par Nabila Moussa  

Ces championnats nationaux ont regroupé plus de 200 combattants venus des  cercles de Koulikoro, Kati, Kangaba, Kolokani, Doila, Nara, Ouelessebougou et des zones sportives de Gaguineda, Moribabougou et du lycée sportif Ben Oumar Sy de Bamako.

L’assistance a eu droit à onze finales de belle facture. Des katas en passant par des kumité, les jeunes ont émerveillé l’assistance à travers des prestations qui n’ont laissé aucune personne perplexe. Au classement final, c’est Moribabougou qui s’est taillé la part du lion en occupant la première place avec 7 ors, 4 argents, 3 bronzes. Il a été suivi de Kati avec 3 ors, 3 argents, 3 bronzes et Baguineda ferme le podium avec 1 or, 2 argents, 1 bronze. Le trophée fair-play est revenu à l’équipe de Kangaba.

Selon le président de la Ligue de Karaté de Koulikoro, l’objectif recherché à travers cette compétition est d’identifier les meilleurs combattants pouvant défendre les couleurs de la région de Koulikoro dans diverses compétitions nationales et internationales.

Toutefois, il a rappelé les nombreux exploits réalisés par la Ligue régionale de Koulikoro ( titre de champion du Mali et détentrice du trophée de l’open international Abdoul Wahab Traoré dit Bob) courant la saison écoulée, avant d’ajouter que pour la réussite de la présente compétition, l’apport du gouverneur, de la Sotelma-Malitel et du PMU-Mali a été sans faille.

De son côté, le président de la commission des grades non moins pionnier du karaté au Mali, Me Abdoul Wahab Traoré dit Bob s’est réjoui de la prestation des jeunes. Par ailleurs, il a sollicité plus d’appuis de la part des autorités, afin d’aider la ligue à mieux développer cette discipline à Koulikoro.

Abordant dans le même sens, le président de la fédération malienne de Karaté, Me Adama Mariko appréciera le niveau technique de la compétition à sa juste valeur  » je suis satisfait de ce que je viens de voir comme compétition. Je félicite la ligue de Koulikoro pour la bonne organisation qui ne nous surprend guèr. Tout cela a été rendu possible grâce au soutien des autorités locales que nous ne cessons de remercier. Je tire chapeau au président du Comité national Olympique et sportif du Mali, Habib Sissoko pour sa contribution à travers la Sotelma-Malitel », a-t-il conclu.

Se disant content, fier et flatté par cette marque de confiance de la Ligue de Koulikoro à l’endroit du cercle de Kati pour abriter cette activité, le Maire de la Commune de Kati Yoro Wologuem révélera que sa cité regorge d’énormes potentialités en matière de karaté.  » C’est pourquoi tout Kati trouve son compte à travers cette compétition », a-t-il argumenté, avant d’ajouter qu’ils ne ménageront aucun effort pour contribuer à la vulgarisation et au développement du karaté à Kati.

Pour sa part, le 2e adjoint au préfet de Kati, Youssouf Bakari Traoré, laissera entendre qu’à travers cette compétition, il s’est rendu compte que le Karaté n’est pas une discipline morte à Kati. Le sport étant un facteur de paix et de la cohésion nationale, il s’est réjoui des retrouvailles de tous les cercles de la région de Koulikoro.

Karaté-Mali : pour ses loyaux services notre confrère Moussa DIARRA, ceinture noire…

La fédération malienne et la ligue régionale  de karaté  de Koulikoro vient d’honorer notre confrère Moussa DIARRA, journaliste à la radio Guintan et rédacteur en chef d’Energie TV. Il a été élevé au grade de ceinture noire 3e dan pour ses loyaux services rendus dans le cadre du développement de la discipline au Mali. 

Par Yacouba TANGARA

La cérémonie s’est déroulée ce dimanche 02 decembre 2018, au Stade Vincent Traoré de Kati en présence du président de la fédération malienne de karaté, Me Adama Mariko, du Maire de la Commune de Kati Yoro Wologuem et de plusieurs personnalités sportives de notre pays.

Selon le président de la Ligue régionale de Koulikoro, Me Balla Sall, ce geste n’est que la récompense du mérite d’un journaliste qui a toujours accompagné la Ligue de Koulikoro dans toutes ses activités.

Abordant dans le même sens, le président de la fédération malienne de Karaté Me Adama Mariko ajoutera que le nouveau bénéficiaire n’a jamais menagé ses effets quand il s’agit de soutenir le karaté malien  » Moussa Diarra est plus qu’un journaliste pour nous, c’est plutôt un membre de la famille. Rares sont les journalistes comme lui qui acceptent de soutenir des fédérations qui n’ont pas assez de moyens. Cette conviction qui l’anime nous a vraiment touché. C’est lui qui a réalisé le premier film documentaire qui retrace l’historique du Karaté de ses origines au Mali. A travers cette action, il a rendu un grand service au karaté malien. Aussi, c’est lui qui nous permet de bien propager nos informations dans la presse. Autrement dit sans lui il n y’a pas de bonne compétition » a indiqué Me Adama Mariko avec sourire aux lèvres.

Pour sa part, le président de la Commission des grades Me Abdoul Wahab Traoré dit Bob dira que notre confrère mérite plus, tout en lui demandant de continuer sur sa belle lancée.

Visiblement aux anges, Maitre Moussa DIARRA, désormais ceinture noire 3e dan se dira dépasser par cette marque de considération de la part de la fédération malienne de karaté:  »  je suis très ravi de cette reconnaissance qui m’interpelle à redoubler d’éfforts pour mériter plus. Au moment ou les autres confrères sont afférés par le football ou le basketball, moi je m’intéresse plutôt aux sports dits de parents  pauvres dont le karaté en fait partie. Et si parmi ces fédérations, c’est celle de karaté qui m’honore aujourd’hui, je ne peux que les remercier, tout en poursuivant avec ma conviction qui est d’aider ces fédérations à sortir de leur letargie », a martélé l’actuel Rédacteur d’Energie TV.

Taekwondo : le Tahiti accueille le Pacifique ce week-end !

Les athlètes du pacifique se croiseront lors du rendez biennale du taekwondo qui se déroulera à Tahiti ce week-end (3-5 août 2018).

En plus des athlètes du pays hôte (le Tahiti), ceux de plusieurs autres pays seront présents. Il s’agit des athlètes (Hommes et femmes) de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie les Etats-Unis d’Amérique, la Finlande, le Bénin, la Lituanie, l’Inde, le Porto Rico et la Polinesie française. « En marge des Océanias, trois autres compétitions internationales sont organisées, dont la coupe du président qui réunira vendredi les plus grands champions internationaux de taekwondo », a écrit Franceinfos sur son site web.

Selon ledit journal en ligne, la Ligue de Calédonie sera représentée par six athlètes (deux filles et quatre Garçons).

Signalons que ladite compétition est organisée chaque deux ans. Elle regroupe les athlètes de l’ensemble du Pacifique.

La Rédaction

Karaté : IBK est désormais ceinture noire, 5e dan !

La Fédération malienne de karaté a organisé un examen de passage de grade, au dojo fédéral, au Stade Modibo Keita de Bamako, le samedi 14 Juillet 2018.

La nouvelle promotion a été baptisée « Promotion Ibrahim Boubacar Keita », président de la République du Mali. Au cours de la même cérémonie, IBK a été élevé au grade de ceinture noire 5e dan par la fédération malienne de Karaté, sur proposition de la fédération africaine de ladite discipline. L’objectif visé selon les organisateurs est de rendre un hommage mérité à celui qui se réclame toujours de la famille du karaté malien. Inscrit dans le programme annuel de la fédération malienne de karaté, l’examen de passage de grade a enregistré la participation de 55 candidats dont 36 candidats au ceinture noire 1er dan, 11 pour 2e dan, 4 pour le 3e dan et autant pour le 4e dan.  Sur les 55 prétendants, 52 ont réussi avec brio dont trois dames. La nouvelle promotion a été parrainée par le président de la république Ibrahim Boubacar Keita.

Yacouba TANGARA