Crise du foot malien : soit ça passe ou ça casse !

0
906

Les acteurs du football malien ont le choix entre régler définitivement la crise du football ou opter pour la suspension du Mali des activités de football de la FIFA et de la CAF, après la visite au Mali de Veron Mosengo-Omba du samedi 8 juin 2019.

A la lumière de la visite de Veron Mosengo-Omba, chargé de développement Afrique-Caraïbe a rencontré les autorités maliennes et les responsables du Comité de normalisation du football malien. Selon lui le message de la FIFA et de la CAF est simple et clair.

« La FIFA restera toujours au côté du football malien. Le Mali est un grand pays de football en Afrique, les résultats de jeunes l’attestent. Pour la FIFA, deux ou trois personnes ne peuvent prendre ce football en otage », a expliqué le responsable de la mission conjointe FIFA-CAF.

Il poursuit en avertissant que l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération, prévue le 15 juin 2019, si certaines personnes essaient de saboter cette Assemblée générale, la FIFA prendra ses responsabilités, et pourrait même suspendre la Femafoot pour les matches des compétitions FIFA et y compris la CAN Egypte 2019 (21 juin-19 juillet 2019).

Par ailleurs, l’organisation du championnat national à 23 clubs est revenue encore sur la table. Cela veut dire que la FIFA ne badine jamais avec ses principes et est résolue à mettre fin à cette perturbation qui a mis les jeunes footballeurs maliens évoluant au plan local en chômage technique.

En sommes, soit la crise prend fin ou le Mali pourrait être suspendu à nouveau à cause de la préservation des intérêts sordides d’un groupe de personnes depuis environ 4 ans. Wait and see !

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here