Cyclisme-Grand Prix Jeunesse Ganadougou : Birama Diarra dit ‘’flo’’ confirme sa

0
500

L’amical conseil des jeunes du Ganadougou a organisé pour la 7ème fois consécutive le  grand prix espoir de la jeunesse cycliste le samedi 13 Mars 2021 à Niena. 

La compétition a regroupé plus 100 coureurs séniors et juniors venu de tout le Mali.

La coursé était étalée sur une distance de 120 km entre Niena-Tiola- Niena-Dougoukologou plus un circuit ouvert dans la ville de Niena. Ainsi,  les cyclistes ont émerveillé le  beau public venu nombreux pour soutenir la petite reine.

Couru en 3h 13 min nous avons assisté des échappées dont la plus importante est allé jusqu’à 1’17 » d’écart sur le peloton.  Mais qui sera ensuite annulé grâce aux efforts déployés par le cycliste du club de N’tjiballa Sidiki Diarra vainqueur du critérium de la paix le samedi 06 Mars à Bamako.

On assiste donc à une arrivée groupée,  ainsi Brehima Diarra de l’Usfas dicte sa suprématie sur ses concurrents.  Sidiki Diarra est classé 2ème et Oumar Sangaré de l’Usfas 3ème.

Au paravent,  Tiemoko Diallo du club cycliste Malamine Koné airness de Niena  avait remporté le  premier et deuxième sprint intermédiaire,  le troisième sprint intermédiaire par Drissa Bamba et le 4ème par Oumar Sangaré.  Cette édition était sous la haute présidence du ministre de la jeunesse et des sports M Mosa Ag Ataher qui n’a pu faire le déplacement.

Étaient présents M le maire de la commune de Niena M Seriba Diallo qui a demandé au ministre des sports la construction d’un stade Vélodrome à Niena et l’amélioration des conditions de vie des cyclistes.

Quant à la marraine Madame Kadidia Fofana, chargé de mission au Ministère de la réconciliation,  elle était toutes heureuses de répondre à la jeunesse du Ganadougou et se dit prête à les accompagner à chaque fois que la jeunesse du Ganadougou a besoin d’elle.  Les 15 premiers ont été primés de 200 000F à 10000F CFA.  Vivement la 8ème édition !

Modibo Souleymane Touré

 

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here