Femafoot-FIFA-FFF : le nouveau Centre technique du Mali en gestation

0
734

Mamoutou Touré Bavieux, président de la Femafoot, El Hadj Wack Diop, Directeur régional de la FIFA pour l’Afrique de l’ouest, Ludovic Debru, membre de la Direction technique de la FFF, Malik Boulegroune, expert FIFA-FFF, chargé du programme de soutien technique auprès de la Femafoot et Mohamed Magassouba, DTN, sélectionneur national du Mali ont animé une conférence de presse. Ladite conférence s’inscrivait dans le cadre de l’évaluation de la construction du nouveau centre technique du Mali et la restructuration de la DTN. Elle s’est déroulée le jeudi 17 décembre 2020 dans la salle de conférence de la Fédération malienne de football.

Par Yacouba TANGARA

 Le Mali a bénéficié de la construction d’un nouveau centre technique doté d’une académie de football auprès de la FIFA. A cet égard, plusieurs experts de la FIFA, de la fédération française de football et le responsable du bureau de la FIFA en Afrique de l’ouest ont séjourné au Mali entre le 10 et le 17 décembre 2020.

Mamoutou Touré Bavieux a rappelé d’entrée que l’annonce de la construction d’un nouveau Centre technique au Mali. Cette déclaration du président de la fédération a été suivie par la visite des experts FIFA avec les responsables des structures concernés et le responsable de la FIFA en Afrique de l’ouest témoigne.

« Je remercie sincèrement les missionnaires de la FIFA qui ont accepté de quitter leur famille dans les conditions sanitaires compliquées pour venir évaluer avec nous ce projet. Nous venons de faire une visite au ministère des sports qui a exprimé également sa volonté de nous accompagner. Je vous demande avec beaucoup d’humilité de remercier l’instance mondiale du football pour l’intérêt qu’elle accorde à notre pays… », a expliqué Mamoutou Touré Bavieux, président de la Femafoot.

El Hadj Wack Diop, Directeur régional de la FIFA pour l’Afrique de l’ouest a affirmé que « C’est un honneur pour moi d’être là et de vous transmettre les salutations du président de la FIFA et de sa secrétaire générale.  L’objet de la visite de la FIFA et de la FFF est une visite de travail. Depuis que le Comité Exécutif a été élu je ne m’y suis pas déplacé. Comme vous le savez que le football malien a traversé une période de crise relative longue. Il fallait aider le Mali à sortir de cette crise et passer ensuite à la phase de développement », a-t-il signalé.

Le Directeur régional de la FIFA pour l’Afrique de l’ouest poursuit en indiquant que dans le cas actuel, le plan de développement concerté a abouti à un document qui a été validé qui va aboutir à la création d’une académie qui sera logée dans un Centre technique. « Cela sera réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la Femafoot-FIFA-FFF. De ce fait, la venue de Malik Boulegroune s’inscrit dans ce sens. Ludovic Débru qui a conduit la mission d’audit et moi devraient revenir pour accorder la version finale et le chronogramme d’intervention. La FIFA ne peut que se réjouir et à réitérer sa volonté de vous soutenir pour rattraper toutes ses années d’inactivité en vous accompagnant sur le plan technique et financière pour l’atteinte des objectifs fixés » a conclu El Hadj Wack Diop, Directeur régional de la FIFA pour l’Afrique de l’ouest.

Quant à monsieur Ludovic Débru, il a noté que leur rôle est d’être un soutien du football de base qui sera une filiale d’accès pour le haut niveau. Nous ne pouvons que confirmer que de la richesse en terme de qualité et quand tant que fédération française, le Mali est un partenaire privilégié. De ce fait, nous-nous adapterons aux demandes de la Femafoot et ont partagera des expériences à Clairefontaine et toutes les autres expertises qui peuvent être partagé avec la Femafoot. L’objectif est de créer des passerelles dans tous ces domaines.

Selon Malik Boulegroune, expert FIFA-FFF chargé du programme de soutien technique auprès de la Femafoot, c’est un plaisir d’être au Mali depuis un mois. « Je suis un projet pour développer d’avantage le football malien et mettre une structuration en place. J’ai choisi le Mali parce que c’est un pays me parlait. Je suis là pour aider monsieur Magassouba. J’ai eu la chance de visiter quatre académies différentes. Elles nous ont donné une image très positive et surtout sur le plan éducatif et sanitaire du développement de l’enfant. Il faut donner aussi la chance aux filles de se développer sur le plan football et éducatif. A partir de janvier 2021 je m’attèlerai avec monsieur Magassouba pour les missions assignés », a expliqué monsieur Malik.

Mohamed Magassouba, sélectionneur des Aigles et DTN, a fait savoir que c’est un jour de joie. Parce que la première mission d’un DTN est de développer son football. Il continue en dévoilant que lorsque le président nouvellement élu m’a ordonné d’élaborer un projet sportif par rapport à sa nouvelle vision du football concernant le Centre Technique, je n’ai pas hésité un seul moment.

« Je crois que cette fusion a été clairvoyante. Pour développer le football il faut passer par le développement de l’homme (les jeunes et les formateurs). Cela nous permettra d’aller vers la maximation tout en exigeant le développement des infrastructures. Le Mali ne manque pas de talents mais il fallait maximiser avec les instructeurs. C’est pourquoi que je veux m’adresser à la FIFA qui nous toujours accompagner. Nous sommes champions d’Afrique chez les jeunes. Dans le cadre de la FIFA a financé deux championnats de jeunes cumulés de la formation de leurs encadreurs à chaque fois », a notifié Mohamed Magassouba, sélectionneur des Aigles et Directeur technique national.

Par ailleurs, Mohamed Magassouba a défini le Centre Technique comme un laboratoire de la performance. Il a terminé en félicitant la FIFA pour son accompagnement.

Notons que les experts de la FIFA ont visité quatre  Académies de football malien, à savoir : l’Académie des Etoiles du Mandé, les Talents Sportifs, l’Association sportive de Bamako et celle de Révolution Foot d’Afrique.

Enfin, signalons que d’autres visites d’évaluation sont prévues dans le cadre de la réalisation de ce nouveau Centre technique au Mali, deuxième du genre. C’est énorme ! Merci à la FIFA.

 

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here