Finale CAN U20 (Mali vs Sénégal) : les propos d’avant match

Les acteurs de la finale de la 21ème édition de la CAN U20 Niger 2019 ont dévoilé leurs points de vue sur l’opposition Mali vs Sénégal, prévue ce dimanche 17 février 2019 stade Seyni Kountche de Niamey (coup d’envoi 15h30 TU).

Par Yacouba TANGARA depuis Niamey

Mamoutou Kané dit Mourlé, coach des U20 Maliens : «  l’équipe malienne est sereine. On est concentré pour cette finale qu’on attendait. Une finale se joue et elle se gagne. Le football, c’est efficacité et la concentration. C’est ce que j’essaie de faire comprendre aux joueurs. Je connais bien cette équipe sénégalaise. Il faut jouer cette rencontre sans se réserver. C’est une finale. Ce n’est pas donné à tout le monde de jouer une finale. La clé du match sera l’envie. On va tout donner. Faire comprendre aux joueurs que c’est l’envie des joueurs. »

Hadji Dramé, attaquant des U20 du Mali : « la mentalité du groupe est la même. On va jouer ce match pour la victoire. On va aborder la rencontre avec beaucoup d’agressivité et de sérénité. Nous pensons qu’avec la bénédiction du peuple malien ça va marcher inchallah. »

Youssouf BBJ Dabo, coach des 20 du Sénégal : « nous avons fait un match difficile contre l’Afrique du Sud. Il faut être capable de gérer avant et pendant le match. Je pense que la clé c’est ça. Le match de demain la motivation sera de bien travailler. De monter que tout ce qu’on a fait jusqu’ici n’est pas du hasard. Il s’agit de se répéter lors des entraînements. Parce que la répétition est pédagogique. Le Mali a perdu son premier match. Après ça dépens de l’analyse de chacun. Si pour certains, le Sénégal est sur une pente descendante, nous n’avons pas eu à faire 120 mn pour éliminer l’Afrique du Sud. Demain ce n’est pas loin. On verra bien. »

Ousseynou Cavin Diagne, capitaine des U20 du Sénégal : « on pense que si on devait avoir de pression, on n’allait pas venir ici. Les deux dernières finales sont différentes de cette finale. Parce que ce n’était pas les mêmes hommes et moins les joueurs. Si avons que si écoute les conseils du coach comme d’habitude, à 95%, nous allons faire la différence dans ce match.  Pour moi ce match c’est du 50X50. Tu peux battre une équipe deux fois et la troisième fois, elle peut prendre sa revanche.»