Foot-Mali : le Collectif des Clubs maliens s’indigne !

0
961

Le Collectif des 13 Clubs Ligue 1 sur 20, Ligue 2, Ligue 3, football féminin, footballeurs en activité du Mali a exprimé son indignation lors d’un point-presse, animé le samedi 29 septembre 2018 dans la salle de conférence du terrain de l’AS Réal de Bamako à Djicoroni.

Par Yacouba TANGARA

« Conor dégage, pas de prorogation de mandat, Conor danger pour le football malien, Conor, facteur d’élimination de nos Cadets, Conor libéré le football malien… », étaient les messages les messages portés par plusieurs jeunes footballeurs dans une salle bondée de monde. Bounafou Sylla, président du Collectif des 13 Clubs de Ligue 1, Ligue 2, Ligue 3, football féminin, footballeurs en activité du Mali a planté le décor indiquant l’indignation des clubs par rapport à la situation chaotique du football malien. « Nous sommes indignés de l’état du football malien. Notre regroupement avait alerté l’opinion par rapport à l’avènement du Conor au Mali. Bounafou Sylla, président du Collectif des 13 Clubs de Ligue 1, 2, 3, footballeurs en activité et football féminin a rappelé qu’après les mises en place des Ligues de Bamako, Ségou, le Conor doit mettre un bureau légitime à la tête de la Fédération.  

Mme Daou Fatoumata Guindo, présidente du Conor

« Nous pensons que la présidente du Conor est mal conseillée par ses compagnons avant le terme de son second mandat qui expire le 31 octobre 2018. « Samdièma » était censé connaitre les contours de ce dossier. Mais la mauvaise foi semble prévaloir au sein de ce Conor malien qui semble être attiré par le goût de l’argent que l’avenir de fils du pays  », a averti Bounafou Sylla. « On attend à ce que le Conor convoque l’Assemblée générale élective de la fédération dans ces deux jours. Nous avons sursois et non annuler des actions. A la lecture des propos de la présidente du Conor, elle n’a pas l’intention de quitter la Fédération. Elle nous trouvera sur son chemin », a indiqué Ousmane Diakité, président du bureau de coordination du supporteurs du Stade malien et vice-président dudit Collectif.

Prorogé en avril 2018 pour un mandat de 6 mois, le Comité de normalisation du football malien (Conor) n’est plus l’ami des acteurs du football malien. A cet égard, le Collectif des 13 clubs de Ligue 1 sur 20, des clubs de Ligue 2, D3 et du football féminin s’indigne contre la lenteur du Conor dans l’organisation de l’AG de la fédération malienne de footbll (Femafoot). Affaire à suivre !

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here