Foot-talents : ces footballeurs qui ont échappé au Mali

0
1657

Le Mali regorge de talents dans plusieurs domaines dont le football. Ils sont nombreux les footballeurs talentueux, d’origines maliennes qui auraient pu jouer avec les Aigles du Mali. Plusieurs d’entre eux ont fini par choisir d’autres pays. Pourquoi ?

Par Yacouba TANGARA 

La mauvaise organisation de la Direction technique nationale de la fédération malienne de football, la quasi-inexistence d’une politique de suivi des jeunes joueurs Maliens évoluant au Mali et à l’étranger, la possession de la double nationalité par les joueurs d’origine malienne, les nombreux  changements à la tête de l’équipe nationale fanion du Mali et tout récemment la crise du football malien sont parmi les facteurs qui ont poussé certains jeunes talents du Mali ou d’origine malienne à s’éloigner des Aigles du Mali.

Ainsi, après Jean Amadou Tigana, José Touré, Zoumana Camara, Alou Diarra, Lassana Diarra, Moussa Sissoko, Djibril Sidibé, Ngolo Kanté, Ousmane Dembélé, Alassane Plea vient de choisir la France après avoir driblé la Femafoot.

Equipe de France : Alassane Pléa appelé !

Si beaucoup d’entre ont eu la chance d’évoluer sous d’autres couleurs, il y en a qui n’ont pas eu de preneurs. Certains sont dans l’impasse car ils n’ont pas encore joué chez les A de leur pays d’accueil, à savoir : Adama Diarra Traoré (Espagne-Mali), Abdoulaye Doucouré (France-Mali), Alamamy Touré (Mali)…

A cet égard plusieurs questions taraudent les esprits.

  1. Est-ce que la Direction technique national du Mali repère les joueurs à bas âge ?

2.Quel est capacité d’approche  du Manager général des Aigles ?

3. Il ne faut-il pas revoir la politique d’approche des jeunes talents ?

Le prochain président de la fédération malienne de football doit nécessairement s’inspirer d’autres exemples s’il le faut pour pallier cette insuffisance.

Par contre, plusieurs autres binationaux ont rejoint le nid des Aigles du Mali comme : Mamadou Bagayoko, Mohamed Lamine Sissoko, Frédéric Oumar Kanouté,  Cédric Kanté, Eric Sékou Schelle, Vincent Doukantié, Moussa Maréga…ils sont à saluer. Pour terminer, il y a un adage africain qui stipule que : « quel que soit la durée dans l’eau, un tronc d’arbre ne se transforme jamais en crocodile ».

Aujourd’hui, le Mali dispose d’un potentiel énorme avec l’intégration des médaillés de bronze de la coupe du monde U20 FIFA de Nouvelle-Zélande 2015, des champions d’Afrique des CAN U17 Niger 2015 et Gabon 2017. L’avenir du football malien s’annonce radieux avec une bonne organisation derrière.

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here