Qatar 2022-barrage: l’inefficacité offensive des Aigles coûte cher

Le nul des Aigles du Mali face aux Aigles de Carthage de la Tunisie (0-0), en barrage retour de qualification à la coupe du monde FIFA Qatar 2022, élimine les nôtres. La fédération, Mohamed Magassouba, l’arbitre Maguette N’Diaye, ont passé par là.

Par COACH

Jamais, les Aigles du Mali n’ont été proche d’une qualification historique à la coupe du monde des séniors comme cette édition prévue au Qatar en 2022. Cela devrait passer par une double confrontation face à la Tunisie les 25 et 29 mars 2022. Battu à l’aller (0-1) par la Tunisie, les Aigles du Mali étaient contraints à marquer au moins un but au retour pour espérer continuer leur rêve, le mardi 29 mars 2022. Les Maliens ont cru faire le plus difficile en marquant dès la 5e mn sur coup franc de Massadio Haidara dévié par un défenseur tunisien dans ses propres buts. Contre toute attente, Maguette N’Diaye, arbitre central sénégalais refuse ce but pour une position hors jeu inexistant. Le match connait son terme sur le nul vierge (0-0). Un résultat qui élimine le Mali pour la phase finale de la coupe du monde FIFA Qatar 2022.

Nous avons appris que la Fédération a adressé une plainte à la CAF dans ce sens.

L’arbitre à scandale sénégalais qui avait été suspendu après son revers lors du match Ghana vs Afrique du Sud, a une nouvelle fois brillé par son manque de professionnalisme en refusant d’aller voir la var pour s’assurer s’il a pris oui ou non la bonne décision. Helas, Maguette N’Diaye ferme les yeux sur le but bien valable du Mali.

Le manque de clairvoyance de la FEMAFOOT

Au lendemain de l’élimination des Aigles à la CAN Cameroun 2021, l’instance nationale du football malien devait prendre ses responsabilités en limogeant le sélectionneur national pour insuffisance de résultat. Parce que c’était la deuxième fois que le Mali est éliminé en huitième de finale de CAN avec  le même technicien. Après la Fédération a élargi l’encadrement technique en incorporant les anciens internationaux. C’est une bonne chose. Le résultat est là. Mais il fallait juste limoger le sélectionner et lui  remplacer carrément. Plusieurs autres équipes l’ont fait et ont réussi à se qualifier à la coupe du monde comme le Ghana, le Cameroun, la Tunisie. C’est là où se situe la part de responsabilité de Mamoutou Touré, président de la Femafoot et son équipe.

Pourquoi le plan Magassouba a failli ?

Mohamed Magassouba à la tête de la sélection nationale A du Mali depuis octobre 2017 n’est pas parvenu a mettre une équipe compétitive capable d’aller titiller les grands. Et cela en dépit d’un potentiel très important composé par des champions d’Afrique U17, U20 au niveau des équipes de catégories malienne. Aussi, les choix tactiques, les systèmes de jeu, les choix des hommes et voir les changements en cours de match, ont toujours posé problème à l’expert FIFA malien. Conséquences, les Aigles sous les ordres de Mohamed Magassouba ont bien eu du mal a battre les équipes côtées en Afrique lors des amicaux et les matchs officiels, comme la Tunisie, le Sénégal, l’Algérie  et parfois des équipes moyennes comme la RDC, la Guinée, la Guinée Equatoriale…

Sans nul doute on peut dire que Mohamed Magassouba n’a pas atteint les objectifs escomptés.

Après ce unième échecs, il est plus que jamais temps de trouver vite une alternative pour trouver un nouveau sélectionneur capable de bâtir une équipe compétitive pour les échéances à venir.