CAF : le président Motsepe a effectué une visite en Angola

Le Président Motsepe rencontre le Ministre des Sports, le Président de la Fédération, des représentants des clubs locaux et des acteurs économiques de l’Angola

Le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Dr Patrice Motsepe, a entamé sa visite de travail de deux jours en Angola. A cette occasion, il a rencontré le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Rui Falcão, le Président de la Fédération Angolaise de Football, Artur de Almeida e Silva et des parties prenantes du football dans le pays.  Le samedi 13 avril 2024, le Président de la CAF rencontrera le Chef d’État de l’Angola, le Président João Lourenço.  Cette semaine, Dr Motsepe qui est accompagné par le Secrétaire Général de la CAF, Veron Mosengo-Omba, a visité quatre pays, notamment São Tomé et Príncipe, la Guinée équatoriale, la Guinée-Bissau et le Maroc.  Au cours de la journée du vendredi, le Président Motsepe a rencontré de nombreuses parties prenantes, dont le Comité exécutif de la Fédération Angolaise de Football et les dirigeants du football dans le pays, les clubs de football ainsi que les acteurs économiques de la région avec lesquels il a parlé de l’importance des partenariats.  Plus tôt dans la journée, Dr Motsepe s’est entretenu avec le Ministre des Sports, M. Rui Falcão, à Luanda. Le Président de la CAF l’a remercié pour sa passion et son engagement dans le développement du football en Angola.

Le Ministre Falcão a déclaré : « La présence du président de la CAF est un grand événement pour l’Angola. Vous (le président Motsepe) êtes un nouveau visage. Vous essayez de faire quelque chose de différent pour l’Afrique. Nous l’apprécions. »

Infrastructures sportives: le Stade Mamadou Konaté de Bamako rénové !

Le Stade Mamadou Konaté de Bamako situé à N’Tomikorobougou en commune III du district de Bamako a été entièrement rénové par les autorités maliennes sous le leadership de son excellence Colonel Assimi Goita, président de la transition. La cérémonie de la réouverture du stade en question s’est déroulée le mardi 16 avril 2024 sous la présidence de monsieur Abdoul Kassim Ibrahim Fomba, ministre de la Jeunesse et des sports, chargé de l’Instruction civique et de la construction citoyenne.  Le chef du département des sports était accompagné par Moussa Sylvain Diakité, 1er vice-président de la Femafoot et plusieurs responsables de sport du Mali.

Acte 1 : le ministre Fomba a coupé symboliquement le ruban à l’entrée du stade de 10 000 places. Ensuite, la délégation a visité les vestiaires, les salons VIP, VIVIP, la loge officielle… Le constat est satisfaisant puisqu’on a retouché tout et ajouté des commodités.

De la nouvelle pelouse synthétique de dernière génération, en passant par le nouveau tableau d’affichage, la nouvelle piste d’athlétisme et des chaises installés partout dans les gradins. Aujourd’hui le stade Mamadou Konaté donne envie de jouer au football. C’est avec beaucoup de joie que les acteurs ont accueillis sa rénovation.

 

Ce stade situé en plein cœur de la ville de Bamako dispose également des salles de conférences, des bâtiments administratifs, d’un terrain de handball, de basketball, des billetteries, d’une salle de gym.

Sans risque de se tromper on peut dire que ce Stade Mamadou Konaté répond aux exigences des instances internationales du football.  Sa réouverture enlève une grosse épine aux pieds des footballeurs puisque les matchs des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 se jouaient sur des terrains difficiles depuis un peu plus d’une année.

Pour cette occasion, un match de gala s’est disputé entre les jeunes de l’équipe nationale U17 à celle des U20 du Mali. A l’issue des 90 minutes, Ibrahim Diarra, capitaine des Aiglons et ses partenaires ont gagné par 4 buts à zéro.

Cette rencontre s’est jouée dans une ambiance festive puisque l’Union nationale des Supporteurs des Aigles et le balafoniste Mamadou Dembélé Dabara ont assuré l’animation.

A noter que le stade de Kati sera également inauguré bientôt.

Plusieurs autres stades régionaux sont en chantier pour qu’ils puissent répondre également aux normes internationales.

Enfin, ce geste des Autorités maliennes est salutaire et contribuent significativement au développement du football malien.