Les challengers de Fodé Badji de la Gambie, détenteur de la ceinture des 75 kg, et Pape Mamadou Sow du Sénégal ont échoué lors du Gala international de boxe, le mercredi 9 mai 2018,  au Palais des Sports Salamatou Maïga de l’ACI 2000.

 

Plus de 20 ans après son premier gala, le Mali a abrité un gala international de boxe professionnelle, organisé après l’acquisition de la licence de All Africain Boxing Control (AABC) par Nafaraba Keïta.  A cet effet, deux ceintures étaient en jeu dans les catégories des 60 kg et les 75kg.

Dans la catégorie des 75 kg, Fodé Badji de la Gambie a gardé sa ceinture  face à Mohamed Sylla de la Sierre-Léone, à l’occasion du cinquième combat de la soirée.

Le Mali était à l’honneur dans la catégorie des 60 kg par le biais de Sidiki Neyté, challenger de Pape Mamadou Sow du Sénégal. Le Sénégalais avait déjà prévenu son adversaire du jour qu’il a parcouru plus de 1 000 km pour signer une nouvelle victoire à 48 h du combat. Après une partie âprement disputée, Pape Mamadou Sow a gagné la partie par points, à l’issue des 6 rounds.

Au chapitre des matchs de classement les Aigles boxeurs du Mali se sont consolés par les victoires de Boubacar Traoré dans la catégorie des 81 kg et Ibrahima Soumaré de la catégorie des 69 kg. La première personne citée a mis Sossou Marthin du Bénin KO dès le 1er round. De son côté, Ibrahim Soumaré est venu à bout de Boureima Sowadogo du Burkina Faso par points dans la catégorie des 69 kg, lors du 2e combat de la soirée.

Selon Nafaraba Keïta dit Naf, détenteur de la licence de All Africain Boxing Control (AABC), initiateur de ce Gala international de boxe professionnelle, l’objectif recherché par l’organisation de ce rendez-vous  est de relancer la boxe au Mali. Naf a affirmé que la boxe par le passé était un sport phare au Mali.  « Ceux sont ces genres de compétition dans les années 1970 qui ont permis de relancer les  grands hommes politiques. Notamment, Mobutu, ancien président du Zaïre, qui a été à la base de l’organisation d’un combat entre Mohamed Ali et Georges Furman », a-t-il expliqué.

Il est important de signaler que ledit gala a été rendu possible grâce aux accompagnements de DPA (Doucouré Partenaire Agricoles Industries -SA), Semé Distribution, la BDM-SA. Signalons la présence de Me Diallo Haby Traoré, marraine de la cérémonie.

Le Mali était représenté par  cinq combattants : Aboubacar Traoré, Sidiki Meïté, Mohamed Keïta, Sidy El Békaye Haïdara, Ibrahim Soumaré.

 

Yacouba TANGARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici