Préparatifs des J.O Paris 2024: les Aigles U23 accrochent l’Ouzbékistan

L’équipe nationale Olympique masculine de football du Mali a tenu en échec son homologue de l’Ouzbékistan sur le score de 1-1. C’était le vendredi 7 juin 2024 au Stade de Bunyodkor à Tachkent pour le compte du match aller d’une double confrontation amicale. Le but malien de ce premier acte est une réalisation du capitaine, Boubacar Traoré, à la 62e minute. Les deux formations se retrouveront en amical encore ce lundi 10 juin 2024  (coup d’envoi 14H30 GMT).
A rappeler que ces rencontres amicales entrent dans le cadre des préparatifs des Jeux Olympiques de Paris 2024 prévus du 24 juillet au 9 août.

Athlétisme -championnats ouest africain: Fodé Sissoko brille à Accra !

L’athlète international malien, Fodé Sissoko a réalisé un parcours honorable à l’occasion des Championnats d’athlétisme ouest africain de Ghana 2024.  » Je suis très heureux d’avoir terminé ma série de 200 mètres en première position et décroché une médaille d’or????, lors des Championnats ouest-africains d’athlétisme 2024 à Accra (Ghana ????????) », a expliqué Fodé via sa page Facebook. A noter le prodige malien avait déjà remporté le bronze lors du même tournoi organisé dans la capitale ghanéenne en se classant troisième.

A noter que Fodé Sissoko est également qualifié pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Elm. CM 2026 : les Aigles mal embarqués dans le groupe I

Battus à domicile par les Black Stars du Ghana (1-2-journée 3), les Aigles du Mali sont dans le dur et sont déjà dans l’obligation de gagner ce mardi face au Madagascar (journée 4).

Si l’équipe malienne peine à prendre son envol dans ces éliminatoires de la coupe du monde FIFA 2026 (zone Afrique), Eric Sékou Chelle, sélectionneur des Aigles a une lourde responsabilité dans cette mésaventure de l’équipe nationale fanion du Mali. Car les choix tactiques, les choix des hommes et les changements inutiles opérés par l’ancien défenseur des Aigles sont globalement à la base de ces échecs. A cela s’ajoute, son mauvais choix tactique de 4-4-2 en losange qui est un système purement défensif. Pourtant le Mali a tellement d’ailiers capable de déstabiliser n’importe quel adversaire. A cet égard, Chelle doit juste passer peut-être à 4-3-3 pour faire mieux. Il doit aussi revoir sa copie au niveau des 11 rentrants parce que chaque fois le technicien malien aligne des joueurs moyens au détriment des joueurs compétitifs.  Cela laisse déjà des failles dans l’équipe. C’est pour cela que les autres lacunes décelées au fil de l’évolution du match ne peuvent pas être résolues. Tout simplement parce que les cinq changements qu’on a droit ne peuvent plus combler ses trous.

Aussi, souvent même il fait sortir ses meilleurs joueurs en cours de match pour donner la chance à des joueurs qui sont largement en dessous en terme de volume de jeu. C’est arrivé face à la Centrafrique, au Burkina Faso, à la Côte d’Ivoire et maintenant devant le Ghana. Finalement on peut croire que c’est une faute professionnelle. Conséquences, le Mali qui était considéré comme favoris du groupe I avec le Ghana se retrouve maintenant quatrième après trois journées derrière le trio : Madagascar, Ghana, Comores qui comptabilisent respectivement 6 points chacun. Le hic c’est que le Mali a abrité ses trois premières sorties à domicile et n’a pu obtenir que 4 points sur 9 possibles.

Sans risque de se tromper on peut affirmer qu’une nouvelle contreperformance face au Madagascar, le Mali ne peut plus rêver à une qualification pour le mondial 2026. Partant de là, la victoire est impérative pour les Aigles s’ils veulent entrevoir une qualification historique à une coupe du monde séniors.