Portugal-Coupe de la Ligue : et de quinze pour Maréga

Le buteur maison du FC Porto a réussi son quinzième but de la saison (TCC), lors de la victoire de sa formation devant Belenenses (2-1), en quart de finale de la Coupe de la Ligue du Portugal, disputée le dimanche 29 décembre 2018.

Toujours égal à lui-même, l’attaquant des Aigles du Mali a brillé encore au Estadio National do Jamor de Lisbonne. A cet égard, le FC Porto, mené au score a établi la parité grâce à l’inévitable Moussa Maréga à la 53e mn, puis prendre définitivement l’avantage sur une réalisation de Soares (63e mn).

Ce but porte le total du ‘’Temintor’’ à 15 en 22 matchs en toute compétition confondue.

L’international malien et ses partenaires se hissent du coup aux demi-finales de la compétition, prévue en fin janvier contre Benfica (le 22 janvier 2019). La seconde affiche se jouera entre Braga et le  Sporting Club.

Footmali-Ligue 1 CONOR : Bougouni s’oppose !

Dans sa décision du 28 décembre 2018, le Comité de normalisation du football malien a retenus 16 clubs pour disputer le championnat de première division, au détriment des clubs habilités à y prendre part comme l’US Bougouni. Bonjour les contestations ?

Par Nabila Moussa

Sans surprise, la ville de Bougouni a rejette en bloc la décision inventée du CONOR par rapport à la liste des clubs participants au championnat national de première division. Promu en Ligue en 2016, l’US Bougouni Face se voit exclu. Face à cette situation, les populations de Bougouni a exprimé leur indignation par une manifestation.

Selon une source proche de l’US Bougouni, l’objectif est d’alerter les autorités du pays et du CONOR de réattribuer la place du club de la capitale du Banimotié dans l’élite du football malien.

« Les manifestants ont bloqués les entrées et les sorties de la ville de Bamako. Nous marcherons sur Bamako dans les jours à venir. Nous avons pris notre montée dans la douleur et nous n’avons jamais été relégué en Ligue 2 sur le terrain. »

A titre de rappel, plusieurs autres clubs sont concernés par la même mesure inappropriée selon la même source.

« Nous sommes prêts à tout pour sauvegarder notre place en ligue 1 malienne. Tout sauf la deuxième division. Nous ne nous laisserons jamais faire. Nous-nous rendrons bientôt à Bamako pour nous entretenir avec nos alliés« , poursuit un participant dans l’émission sport de la radio Renouveau FM de ce lundi 31 décembre 2018.

Foot-amical : les Aiglons dominent l’AS Performance

L’équipe nationale des moins de 20 ans du Mali a battu la formation de l’AS Performance de Kabala en amical par le score de 2-0, le dimanche 30 décembre 2018 au Centre Ousmane Traoré de Kabala. Par COACH

Les protégés de Mamoutou Kané, dit Mourlé, entraîneur des Aiglons malien ont bouclé un stage d’environ une semaine par une victoire devant l’équipe de l’AS Performance de Kabala (promue en Ligue en 2017).

Les Aiglons ont gagné par le score de 2 buts à zéro. Les deux réalisations des juniors maliens portent respectivement les sigantures d’Amadou Danté à la 44e mn et de Boubacar Boubou Konté à la 63e mn.

 

Après ce moment d’internat, les U20 maliens retenus pour ce stage rentrent à la maison pour un deux jours. La reprise est prévue pour le 2 janvier 2019.

Le coach des moins de 20 ans du Mali envisage d’arrêter sa liste entre les 5 et 10 janvier 2019. La reprise s’annonce décisive alors.

Foot-CONOR malien : diviser pour mieux régner

Le Comité de normalisation du football malien (CONOR) continue avec ses errements. L’annonce de l’organisation du championnat de D1 (saison 2018-2019), sans plusieurs clubs habilités à y prendre part pourrait être un nouvel épisode du feuilleton de la crise du sport roi du pays de Modibo Keïta, au lieu du contraire.

Par Yacouba TANGARA

Mme Daou Fatoumata Guindo, présidente du CONOR et son équipe cherchent tout sauf la fin de la crise du football malien.  Cette équipe de par ses attitudes ne prône jamais que les vrais acteurs du football malien se retrouvent un jour. Elu depuis le 10 janvier 2018 pour principalement élire un nouveau Comité exécutif à la tête de la fédération,  le CONOR peine toujours à déterminer les délégués légitimes, à plus forte raison d’organiser une assemblée générale élective. Conséquence, ‘’Mimi’’ et ses compagnons posent des actes moins bien réfléchis et contestables jour après jour, en dépit d’être proroger deux fois déjà pour la même cause.

Leur position dans le cadre de l’organisation du championnat de première division sur la base des clubs ayant participé à la saison 2014-2015, au détriment des clubs de l’exercice 2016-2017 (dernière saison régulièrement lancée), pourrait tout compromettre. Cela exclu d’emblée des clubs ayant obtenus leur monté en Ligue 1 sans ambages. Il s’agit de l’US Bougouni, le LCBA, de l’AS Black Star, de l’USC Kita (admis en Ligue 1 entre 2015 et 2016), et, du Yéléen Olympique, de l’AS Performance (promus en 2017). Le Comité transitoire du football malien avait même déjà reconnu la dernière montée des clubs pour le compte de la saison 2017-2018, en félicitant les deux derniers clubs cités.

Alors, ce CONOR a-t-il vraiment la solution ?

Quelques jours après la sentence du TAS, la présidente du Conor a pris une décision peu orthodoxe avec son fameux agenda du championnat de D1. A cet égard, Moustaphe Maïga, président de l’Office du Niger Sports de Ségou a expliqué chez nos confrère de Sportmali.com que « le CONOR a été trop rapide et est parti vite en besogne. La sentence lui demande d’organiser ou de reprendre une AG ordinaire. Elle ne l’a ni fait, encore moins convoquée. Or la meilleure application de la sentence du TAS c’est de tenir l’AG pour lui donner une force d’exécution », a déclaré le patron du club ségovien. Il a ajouté « qu’en droit, surtout quand vous obtenez une décision de justice internationale, il y a des procédures pour l’appliquer. On appelle ça l’exequatur. C’est la procédure visant à donner, dans un État, une force exécutoire à un jugement fait à l’étranger ou à une sentence arbitrale

Par ailleurs, le responsable de l’ONS poursuite n affirmant que « le CONOR a une décision de justice internationale ou une sentence arbitrale. Il doit l’exécuter en organisant l’AGO dans sa plénitude et appliquer les décisions des voix délibérantes, notamment en ce qui peut toucher au Championnat National. En cela, la sentence arbitrale ou la décision de justice internationale peut être exécutoire dans un pays.»

 

Le bout du tunnel s’éloigne-t-il encore ?

A l’allure des choses, plusieurs clubs seraient sur le point de boycotter ce championnat du CONOR tant que cela ne prend pas en compte les 20 clubs de Ligue 1.   En procédant de la sorte, l’équipe de Mme Daou Fatoumata Guindo, présidente du Comité transitoire du football malien aura bien du mal à trouver une solution à la crise du football malien. Elle devait s’atteler d’abord à organiser une Assemblée générale ordinaire comme recommander par la décision du TAS, puis indexer les délégués légitimes pour l’Assemblée générale élective sans discrimination. Au cas contraire, ce Comité de normalisation contribuera à la mort du football malien au plan local. Dans la même veine, le président de l’Office du Niger Sport se demande : «Que fera le CONOR s’il organise un championnat national avec les clubs cités et que deux mois après l’AGO de la décision du TAS rejette tout ? ».

Le patron de l’équipe de l’Office Niger Sports de Ségou a averti que « L’imprudence éclatera au grand jour. J’espère me tromper, mais subjectivement je me dis que le CONOR jette un pavé dans la mare du football malien pour un dessein caché.»

Cette équipe du CONOR dirigée par l’ancienne ministre malienne a montré ses limites en termes de bonne volonté et d’impartialité. Ses attitudes démontrent à suffisance que leurs soucis est de durer à la Femafoot, en posant des actes contestables pour mieux régner, sans tenir compte de l’intérêt du football malien et de la jeunesse malienne.

Rappel voici la liste des 20 clubs de la Ligue 1 malienne :  l’AS Nianan, l’ASB, l’AS Réal, l’AS Bakaridjan, l’ASOM, l’AS Black Star de Badalabougou, le CSK, le COB, le Djoliba AC, le CS Dougouwolofila, le Stade malien de Bamako, le Lafia Club de Bamako, l’US Bougouni, l’USC Kita, le Sonni AC de Gao, les Onze Créateurs de Niaréla, le Mamahira AC, l’USFAS, le Yéléen Olympique (promu), l’AS Performance de Kabala (promu).

La liste des 16 clubs de Ligue 1 retenus par le CONOR : l’AS Nianan, le Mamahira AC, le CS Duguwolofila, l’AS Bakaridjan, l’AS Sabana, l’Avenir de Tombouctou, le Stade malien de Bamako, l’AS Réal, le COB, les Onze Créateurs de Niaréla, le CSK, l’AS Police, l’ASB, le Djoliba AC, l’ASOM, l’USFAS.

Aigles d’Or 2018 : Moussa Djénépo, joueur de l’année

Le virevoltant ailier malien du Standard Liège a remporté le trophée masculin du titre de joueur de l’année dénommé ‘’Aigles d’or’’, dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 décembre 2018.

 « C’est une fierté pour moi , mes amis , Ma famille , Ma Venise M5 et surtout mes coéquipiers du @standard_rscl et de l’équipe nationale du Mali ??
Merci à tous pour la confiance placée en moi et les encouragements surtout
Le meilleur reste à venir
”, a annoncé l’international malien du Standard Liège sur sa page facebook.

A titre de rappel, il a succédé à Diadié Samassékou, milieu malien évoluant au Red Bull Salzburg d’Autriche.

Foot-Coupe Royal Moto : AFE s’adjuge le trophée

L’équipe d’Afrique Football Elite (AFE) a gagné le trophée de la coupe Royal Moto, en battant celle de l’AS Nadia en finale sur la marque de 2-0, le samedi 29 décembre 2018 au stade Mamadou Konaté de Bamako.

Les protégés du duo Alain Kouado dit Charlton et Malala N’Diaye, respectivement entraîneur et entraîneur adjoint d’AFE, ont remporté leur premier trophée, en prenant le meilleur sur leurs homologues de l’AS Nadia (2-0).

Souleymane Sidibé et ses partenaires ont surtout maîtrisé la seconde période. Une domination qui a été couronnée, grâce à deux réalisations qui portent les signatures de Tahirou Kamissoko (48′) et de Moussa Sylla (57′). C’est un succès bien mérité si on connait les efforts déployés par les joueurs dudit club, les membres de l’encadrement technique et  les responsables du club panafricain (AFE).

Tiemelé Alain Kouado dit Charlton, coach d’AFE a affirmé que « nous remercions d’abord la Ligue de Bamako qui nous permis de tourner notre effectif. Nous avons donné du temps de jeu aux joueurs qui n’avaient pas eu l’occasion de jouer dans les compétitions majeures. Nous pouvons compter sur ces jeunes. Comme c’était une finale il fallait bien réagir. Le trophée est dédié d’abord aux acteurs, aux présidents du club et à tous les supporters. »

Mory Goïta, entraîneur de l’AS Nadia a expliqué que « la meilleure équipe a gagné. Nous avons bien joué en première période. C’est une victoire mérité. Mes enfants n’ont pas été efficaces. Nous pensons que nous n’avons pas répondu au plan physique surtout en première période. Mais notre objectif reste inchangé, c’est la montée en Ligue 1. »

A titre de rappel, cette compétition a été initiée entre les équipes de D2 de Bamako par la Ligue de football de Bamako, présidée par Kassoum Coulibaly dit Yambox.

Barrages Coupe CAF 2019 : le Stade malien hérite d’un club angolais

Les Blancs de Bamako affronteront le club d’Athlético Pétroléos d’Angola. C’est le sort réservé au club malien, lors du tirage au sort des compétitions interclubs de la CAF, effectué ce vendredi 28 décembre 2018.

Par Yacouba TANGARA

La CAF a procédé aux tirages au sort des poules de la Ligue des Champions et des barrages de la coupe la coupe CAF 2019, en Egypte. En ce qui concerne le Stade malien de Bamako, seul club malien encore en lice dans les compétitions africaines CAF, cette saison (2018-2019), il a bénéficié de l’Athlético Pétroléos d’Angola.

Le match aller se jouera entre les 11 et 13 janvier 2019 et le retour se disputera entre les 18 et 20 janvier 2019. Le manche aller est prévue à Bamako et le retour en Angola.

Les résultats du tirage au sort des barrages de la Coupe CAF 2019 :  

La composition des poules de la Ligue des Champions CAF 2019:

Tournoi de l’arbitrage : voici le programme de la 3e journée

La Ligue de football de Bamako a dévoilé le programme de la troisième journée du tournoi de l’arbitrage, organisé entre les clubs de Ligue 1 de Bamako.

La troisième journée du tournoi de l’arbitrage de la Ligue de football de Bamako donne son coup d’envoi ce vendredi 28 décembre 2018 au stade Mamadou Konaté de Bamako. Deux rencontres sont au programme. A partir de 16h00, le Stade malien de Bamako offrira son hospitalité à l’équipe des Onze Créateurs de Niarela.

Yéelen Olympique sera face au LCBA à partir de 18h00 au même endroit.

Voici la désignation de la 3e journée :

Compétitions interclubs CAF 2019 : les dés des poules et barrages jetés bientôt

La CAF procèdera ce vendredi 28 décembre 2018 aux tirages au sort des poules de la Ligue des Champions et des barages de la coupe la coupe CAF 2019, en Egypte.

Les seize clubs qualifiés pour la phase de poules de la Champions League CAF 2019 seront repartis en quatre poules de quatres équipes. Voici les seize clubs concernés : Espérance Sportive de Tunis et Club Africain (Tunisie), Al Ahly du Caire et Al Ismaily (Egypte), CS Constantine et JS Saoura (Algérie), Mamelodi Sundowns et Orlando Pirates (Afrique du Sud), TP Mazembe et AS Vita Club (République démocratique du Congo), Wydad Casablanca (Maroc), ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire), Horoya (Guinée), Lobi Stars (Nigeria), FC Platinium (Zimbabwe) et Simba (Tanzanie).

Au chapitre de la coupe CAF, seize clubs ont décroché leur ticket à l’issue des seizième de finale : Club Sportif Sfaxien et Etoile Sportive du Sahel (Tunisie), Zamalek (Egypte), New Star Douala (Cameroun), Faso Salitas (Burkina Faso), Enugu Rangers (Nigeria), Hassania Agadir, RS Berkane et Raja Casablanca (Maroc), Petro Atletico (Angola), Asante Kotoko (Ghana), NA Hussein Dey (Algérie), Kampala City Council (Ouganda),  FC San Pedro (Côte d’Ivoire), Mukura (Rwanda) et Kaizer Chiefs (Afrique du Sud).

Voici les quinze clubs reversés de la Ligue des Champions : Zesco United et Nkana FC (Zambie), Al Hilal (Soudan), Coton Sport Garoua (Cameroun), Gor Mahia (Kenya), Stade Malien (Mali), Ahly Benghazi et Al-Nasr Benghazi SC (Libye), AS Otoho (Congo), Jimma Aba Jafar (Ethiopie), Bantu FC (Lesotho), Ittihad Tanger (Maroc), African Stars (Namibie), ASC Djaraaf (Sénégal) et Vipers SC (Ouganda).

Basketball-Camp Lapantha : c’est parti pour la deuxième édition !

Le deuxième acte du Camp Lapantha, initié par Amchétou Maïga, ancienne basketteuse du Mali a donné son coup d’envoi le jeudi 27 décembre 2018 au Palais des Sports de Bamako.

Mamadou L. SAGARA

Environ 70 jeunes du Mali (Filles et Garçons) âgés de 8 à 18 ans prennent part à ce deuxième acte du Camp de basketball dénommé camp Lapantha. Placé sous la houlette des entraîneurs maliens, l’engouement était perceptible lors de l’ouverture dudit camp. Selon Amchétou Maïga, initiatrice du camp, l’objectif est de former les jeunes mais aussi de mettre les déficients mentaux à l’aise mais aussi tout en leur expliquant qu’ils peuvent faire les études avec le basketball.

Hamane Niang, actuel président de FIBA Afrique et ancien président de la fédération malienne de basketball, présent lors de la cérémonie l’ouverture, a salué l’initiative.

A titre de rappel, le camp Lapantha se déroulera du 27 au 30 décembre 2018 au Palais des Sports Salamatou Maïga de l’ACI 2000.

Au menu, il y aura les prestations des jeunes, des déficients mentaux, des matchs  »All Star » entre les anciens et les anciennes.

Rappelons que le camp Lapantha porte le nom de la maman d’Achétou Maïga.

Préparatifs CAN U20 2019 des Aiglons : la concurrence s’annonce rude !

Une formation de Mamoutou Kané dit Mourlé, coach des U20 du Mali, composée en majorité par les Champions d’Afrique U17 de 2017, a perdu en amical contre l’AS Réal (0-2). C’était le mardi 25 décembre 2018 à Kabala.

Par Yacouba TANGARA

L’entraîneur des Aiglons malien a réagi après la défaite de son équipe face à l’AS Réal de Bamako sur la marque de 2-0. A cet égard a expliqué que : « C’était la revue des troupes. Les jeunes sont en vacances. J’ai profité de leur dire de venir jouer en amical contre l’AS Réal de Bamako. Vous allez me donner ce que vous avez dans mes jambes. Je leur ai dit que fais confiance à mes locaux à 120%. Je sais que les joueurs venus de l’Europe savent jouer au ballon. Mais il s’agit pas de jouer simplement au ballon mais mettre son talent au service du groupe et non l’individuel ».

Même s’il apprécie le jeu des joueurs classés quatrième du monde lors du mondial U17 FIFA Inde 2017, le coach des Aiglons semble rester sur sa faim par rapport au rendement des jeunes face à l’AS Réal de Bamako.

« Il fallait me donner plus. Dans le jeu c’était bien. En leur voyant on a l’impression que certains ne jouent pas. Mais comme ils sont en vacance et ils savent qu’on doit aller à la CAN. Je leur ai dit de venir de temps en temps pour qu’on puisse s’entrainer ensemble. Ils ne sont pas venus pour ce stage quand même », a prévenu l’actuel entraineur des Aiglons du Mali.

Invité au tournoi UFOA B U20 Togo 2018, le Mali s’était classé troisième en début décembre 2018. Certainement, plusieurs joueurs ayant pris part à ce tournoi ont séduit visiblement le coach malien. Désormais chaque la concurrence s’annonce rude pour figurer dans la liste des Juniors du Mali.

A titre de rappel, les Aiglons du Mali sont qualifiés pour la CAN U20 Niger 2019 et ont hérité du groupe B, composé par le Sénégal, le Ghana, le Mali, le Burkina Faso.

 

CNOSM : les journalistes maliens initiés en Management du Sport et aux valeurs olympiques

Le Comité National olympique et Sportif du Mali (CNOSM) a organisé un séminaire à l’intention des journalistes sportifs du pays sur le Management des Organisations sportives olympiques et les valeurs olympiques, les 24 et 25 décembre 2018 à Bamako.

Par Yacouba TANGARA

Le siège du Comité national olympique du Mali a abrité les travaux du séminaire de formation des journalistes sportifs maliens sur les valeurs olympiques et le Management des Organisations sportives olympiques. Ils étaient environ une trentaine de participants dont deux femmes. A l’occasion de cet exercice, il a été question d’entrée de l’origine du Mouvement Olympique, les Jeux Olympiques, les épreuves initiales et l’évolution.

La seconde journée de formation a été consacrée au Métier du Manager et le Leadership.

A cet égard, le respect, l’excellence, l’amitié sont les éléments fondamentaux des valeurs olympiques. Mais aussi, le sport est un élément fondamental de la paix.

Aussi, la capacité d’approche d’un responsable de fédération est très importante dans la gestion d’un groupe.

Le président du CNOSM a rappelé lors de la clôture que les journalistes jouent un rôle prépondérant dans le développement du sport. « La première source de motivation d’un athlète c’est les médias. Un athlète est content de se voir dans un journal et sur les écrans des télévisions après une épreuve. Cela peut pousser les athlètes à se surpasser… nous accordons beaucoup d’importance à la presse. Vous êtes nos partenaires privilégiés…», a expliqué l’ancien président de la fédération malienne de judo.

Le président Habib Sissoko a promis que d’autres formations du genre seront organisé à l’intention des hommes de médias pour le bien être du sport au Mali d’une manière générale.

Les participants ont apprécié l’initiative à sa juste valeur, à travers leur président de l’AJSM, Oumar Baba Traoré, qui a salué les efforts louables du président du CNOSM, monsieur Habib Sissoko.

Au terme des deux jours de formation, chaque participant a reçu une attestation. C’était en présence du président du Comité national olympique, des formateurs et du secrétaire général du CNOSM, monsieur Mohamed Traoré.

Il convient de rappeler que cette formation a été rendue possible grâce à la collaboration entre l’Association des journalistes sportifs du Mali (AJSM) et le Comité national olympique et Sportif du Mali (CNOSM).

 

Champions League CAF 2019 : l’ASEC élimine le Stade malien

L’Asec Mimosas de la Côte d’Ivoire a pris le dessus sur  le Stade malien de Bamako (1-0), dans le cadre des seizième de finale retour de la Champions League CAF 2019.

Par la Rédaction

Les Blancs de Bamako étaient obligés de réaliser un exploit ce dimanche à Abidjan pour inverser la tendance au détriment de l’Asec Mimosa de la Côte d’Ivoire, déjà vainqueur à l’aller (1-0). Tout comme lors de la manche aller, les Ivoiriens se sont imposés à nouveau devant la formation malienne (1-0).

L’ASEC se hisse donc dans la phase de poule de la Ligue africaine des Champions CAF 2019.

Le Stade malien de Bamako à l’instar des autres équipes éliminées à la porte de la phase de poules de la C1 Afrique, jouera les barrages de la Coupe CAF 2019.

 

Transfert : ‘’Doudou’’ débarque au RB Leipzig d’Allemagne

Amadou Haïdara communément appelé ‘’Doudou’’ a quitté le RB Salzburg d’Autriche au profit du RB Leipzig (Bundesliga d’Allemagne), ce samedi 22 décembre 2018.

Par la Rédaction

 C’est officiel, Amadou Haïdara, jeune footballeur malien s’est engagé avec le RB Leipzig d’Allemagne jusqu’en 2023. L’information a été confirmée sur la page twittter du club de la Bundesliga allemande, voir lien : https://twitter.com/RBLeipzig_EN/status/1076527572559847424, mais aussi par plusieurs autres médias européens : Bild Sport, lequipe.fr…

Selon le ‘’Bild Sport’’, le coût du transfert s’élève à environ 15 millions d’euros. Amadou Haïdara, formé à l’Académie Jean Marc Guillou a effectué 77 apparitions sous les couleurs du club autrichien et inscrit 12 buts.

A noter que le jeune milieu malien est arrivé en 2016 en Autriche, après avoir réalisé une bonne performance avec les Aigles Cadets, champions d’Afrique U17 de 2015 et médaillé d’argent du mondial de la même catégorie en 2015.

Mondial des clubs FIFA 2018 : et de 4 pour le Réal Madrid

Les Merengues ont remporté leur quatrième trophée du mondial des clubs, en battant Al-Ain (4-1), ce samedi 22 décembre 2018.

Par Yacouba TANGARA

Al-Ain de l’international malien Tongo Ahmed Doumbia est tombé devant le Réal de Madrid de Luka Modric 1-4. C’est le médaillé d’argent croate qui a ouvert la marque pour les Espagnols à la 14e mn, avant que Marcos LIorente ne double la mise à l’heure de jeu. Sergio Ramos a réalisé le break en inscrivant le 3e but du Réal Madrid (79’).

La réduction du score de Tsukasa Shiotani (86’) n’a pas pesé lourd, puisque son partenaire Yahia Nader a effectué un CSC à la 90e mn. Le Réal Madrid s’impose 4-1 et remporte le trophée de la coupe du monde des Clubs FIFA 2018.

C’est le quatrième titre du genre pour la formation espagnole : 2014, 2016, 2017, 2018.

 

Champions League CAF 2019 : le Stade malien pour un exploit ?

L’Asec Mimosas de la Côte d’Ivoire accueillera le Stade malien de Bamako avec un but d’avance, dans le cadre des seizième de finale retour de la Champions League CAF 2019.

Par la Rédaction

Les Blancs de Bamako sont obligés de réaliser un exploit à Abidjan pour inverser la tendance au détriment de l’Asec Mimosa de la Côte d’Ivoire. Battus en fin de partie lors de la manche aller, les protégés de Nouhoum Diané tenteront le tour pour le tout pour arracher leur ticket qualificatif pour la phase de poule en terres ivoiriennes.

Ils convient de signaler que la formation malienne s’est envolée le jeudi 20 décembre 2018 pour Abidjan, où ils vont défier l’Asec Mimosas de la Côte d’Ivoire, vainqueur du match aller par 1-0. Elle a déjà fait la reconnaissance du terrain le vendredi.

La rencontre se jouera le dimanche 23 décembre 2018 au stade Felicia (coup d’envoi 16h00).

Mondial des clubs FIFA 2018 : le duel Tongo Doumbia vs Modric attendu

La finale de la coupe du monde des clubs FIFA 2018 se disputera entre le Réal de Madrid et Al-Ain de l’international malien Tongo Ahmed Doumbia, ce samedi 22 décembre 2018.

Par Yacouba TANGARA

 Le stade Zayed Sport City d’Abu Dhabi des Emirats Arabes Unis abritera l’ultime rencontre de la coupe du monde des clubs FIFA 2018. Ce sera entre la surprenante équipe d’Al-Ain, tombeur de River Plate d’Argentine en demi-finale et le Réal de Madrid, triple vainqueur de la Champions League.

Le duel entre Tongo Amed Doumbia, milieu récupérateur malien et Luka Modric, meneur du Réal de Madrid intéressera le public sportif du Mali. Le match Réal de Madrid vs AL-Ain, prévu ce samedi 22 décembre 2018 débutera à partir de 16h30 GMT.

Auparavant, le Kashia Anylers offrira son hospitalité à River Plate dans le cadre du match de classement pour la troisième pace (coup d’envoi 13h30 GMT).

 

Foot-Transfert : Youssouf Koïta livre ses premiers mots

Le jeune gardien de but malien, Youssouf Koïta (18 ans) a paraphé un son premier contrat professionnel avec Girona FC (Liga d’Espagne), le mercredi 19 décembre 2018.

Par Yacouba TANGARA

Le champion d’Afrique Cadets de la CAN U17 Gabon 2017 du Mali,  a signé un contrat de 3 ans au sein du club de première division espagnole du nom de Girona FC. Après cette signature, le jeune portier international des Aiglons maliens nous a livré ses premiers mots : « je suis très heureux de signer mon premier contrat professionnel avec Giron FC. C’est grand club pour moi. Comme tour jeune football, mon objectif était de signer mon premier contrat professionnel. C’est chose faite. Je suis très content que ce rêve soit une réalité », nous a confié le champion d’Afrique malien de la CAN U17 Gabon 2017 du Mali et quatrième mondial de 2017.

Par ailleurs, l’ancien gardien de but de l’ASB a déclaré que son objectif est de réussir son intégration au sein de son nouveau et de défendre les couleurs du Mali avec les Aigles Mali.

Il convient de signaler que Youssouf Koïta, est attendu pour le regroupement des U20 Maliens, qualifiés pour la phase finale de la CAN U20 Niger 2019.

Tournoi UFOA B U20 Togo 2018 : Boubacar Konté élu meilleur joueur

Né le 2 mars 2001 à Bamako, Boubacar Boubou Konté, issu de l’Académie de football des Etoiles Mandé, a été élu meilleur joueur du tournoi de l’Union des fédérations ouest africaine de football (UFOA B) U-20 qui s’est déroulé au Togo du 6 au 16 décembre 2018.

Par Yacouba TANGARA, depuis Lomé

Boubacar Boubou Konté a remporté la prestigieuse distinction individuelle du tour UFOFA B U20 Togo 2018, sans surprise. Déjà élu trois fois homme de match dans la même compétition respectivement lors des matchs Togo vs Mali (0-1), Mali vs Burkina Faso (1-0), Mali vs Nigeria (1-1, 4-5 tab), ‘’Gaba’’ comme surnommé par ses supporters a étalé toute sa classe lors de ladite compétition.

Ses dribles,  passes et sa vision n’ont pas échappé au technicien qui étaient chargé de désigné le meilleur joueur de la compétition. Ainsi, il a reçu son trophée au terme de la rencontre.

« Les mots me manquent. Je suis très content d’avoir reçu cette distinction que dédie au peuple malien… C’est grâce à mes coéquipiers que j’ai reçu cette distinction… », nous a expliqué le jeune prodige malien.

Enfin, il a reçu les ovations du public dont il avait déjà mis dans la poche lors de ses apparitions.

La liste des distinctions individuelles :

 

Meilleur joueur : Boubacar Boubou Konté,

Meilleur gardien : Dialy Kobaly N’Diaye (Sénégal),

Meilleur buteur : Youssouf M. Badji (4 buts, Sénégal),

Tournoi UFOA B U20 Togo 2018 : le Mali s’adjuge le bronze

Les Aiglons Maliens ont dominé leurs homologues du Niger (2-1), lors du match de classement du tournoi de l’Union des fédérations ouest  africaine de football (UFOA B) U-20 Togo 2018, le dimanche 16 décembre 2018 au stade municipal de Lomé.

Yacouba TANGARA, depuis Lomé

Battus in-extrémis par le Nigeria (1-1, 5-4 tab), les protégés de Mamoutou Kané dit Mourlé, entraîneur des U20 du Mali ont fini sur une bonne note en battant le Niger par 2 buts à 1. . Clément Boubacar Kanouté, capitaine des Aiglons Maliens et ses partenaires ont ouvert la marque par le biais de Boubacar Traoré qui a merveilleusement conclu une belle action collection à la 58e mn.

Les Maliens ont été rejoints par les Nigériens à la 65e mn, suite à un centre-tir d’Ibrahim Namata. Sept minutes plus tard, Diadié Dianka (entré en jeu en seconde période), a donné l’avantage aux Aiglons en concrétisant également une action collective. 2-1, c’est le score final en faveur du Mali. Invités après le forfait de la Côte d’Ivoire, le Mali a honoré son rang en s’adjugeant la troisième place, après cette victoire.

Mamadi Diarra du Mali a été élu homme de match. Il a reçu son trophée Serdio Sport au terme de la rencontre.

Le onze du Mali : Alkalifa Coulibaly (GK), Boubacar Traoré, Felix Kamaté, Boubacar Traoré, Clément Kanouté, Amadou Danté, Drissa Diarra, Sambou Cissoko, Boubacar Konté, Mamadi  Diarra, Mamadou Traoré,

Le onze du Niger : Abdoul Kahar Issoufou (Gk), Ismael Issiaka Souley, Issah Abdoulaye Salou, Mamadou Amadou Sabo, Rachid Alfari Souley, Boubacar Hanikoye, Issoussa Amadou Darenk, Ibrahim Namata, Hamed Bashir Moussa.