Foot-Mali : IBK félicite les Aiglons et opte pour la fin de la crise !

0
1133

Après la victoire des Aiglons sur les Lionceaux du Sénégal lors de la finale de la CAN U20 Niger 2019, le 17 février 2019 à Niamey au Niger, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), chef de l’Etat malien, a félicité l’équipe malienne et lancé un signal fort pour la décrispation de la crise au niveau de notre football national.

Quand le président de la République du Mali lance un appel aux protagonistes de la crise du football malien : L’angoisse, la libération, je suis vidé. Je félicite les enfants et leur encadrement. En début d’après-midi quand je les avais appelés pour les encourager, j’ai trouvé des jeunes responsables, conscients des enjeux et qui m’ont promis d’être sur le terrain en souci du Mali, du port du Mali sur les chantiers de l’honneur et au firmament de cette compétition africaine, ils ont réussi, c’est eux que l’on doit féliciter. Et, c’est l’occasion pour dire que nous avons tous devoir de mission à faire en sorte que notre football désormais sorte des limbes des querelles intestines qui ne sont pas porteuses et qui ne nous valent rien du tout , et personne au-dessus de ces jeunes-là et de leur avenir , et personne n’a le droit par un biais ou un autre d’entraver le parcours heureux de ces jeunes-là.

En tout cas je ne le permettrais pas, et là maintenant c’est un domaine que nous allons suivre de très près et pour que vraiment le chemin soit balisé pour un avenir le plus brillant possible auquel ils ont droit.

 

IBK, fier de la jeunesse malienne

Et, quelle est également la destinée de notre football quand on a de jeunes gens qui arrivent à ce haut niveau de performance, on a le devoir de faire qu’ils aient un environnement sain porteur, un environnement dénué de toutes ces mesquineries et tous ces calculs qui maintiennent le football malien dans des voies douteuses, dans des voies peu porteuses, non, dorénavant , je crois qu’on y veillera avec beaucoup d’attention, pour que tout soit mis en œuvre pour le plus grand soutien à ce football malien et au Sport malien d’une manière générale. Les lieux de compétitions, il nous en faudra encore davantage, et d’autres stades seront créés pour que vraiment ces jeunes gens-là continuent de porter le Mali au firmament des nations. Je pense que leur avenir également sur le plan de la formation, de l’éducation ne sera pas oublié.

Je pense que la formule un esprit sain dans un corps sain n’a jamais été aussi heureuse, donc leur formation à tous les niveaux sera également l’objet de nos soucis.

Aujourd’hui vous avez fait un grand honneur au Mali, vous avez porté le Mali très haut au firmament des nations africaines en matière sportive, chacun sait maintenant la place du football dans la vie des nations. Aujourd’hui le fanion de l’équipe de football a remplacé le drapeau sur le champ de bataille, et, d’ailleurs pour la symbolique, quand on joue les hymnes nationaux ce n’est pas pour rien, je suis très heureux de voir que les jeunes gens ont réagi à cela la main sur le cœur comme je le fais. Je ne le fais pas ça par coquetterie, je le fais parce que ça vient du fond de mon âme.

L’hymne national c’est le Mali, et chacun de nous devrait avoir cela, quand l’hymne se joue, et ils l’ont fait de la plus belle des façons également. Et, ils ne l’ont pas fait pour le décor, ils l’ont prouvé sur le terrain, parce qu’ils ont honoré le Mali, les couleurs du Mali, c’est cela être Malien, avoir le Mali au cœur , avoir le Mali dans la tête, avoir le Mali à tout instant de sa vie et pour le Meilleur.

IBK, à propos de la vaillante jeunesse de Gao a expliqué :

Je voudrais également remercier la jeunesse de Gao, à la jeunesse de Gao, qui a tenu à aller porter les Aiglons du Mali de les supporter de manière brillante à Niamey. Ils ont été à la hauteur, ils ont été des supporters courtois, des supporters à hauteur de l’attente du jour. Et, tout le monde a remarqué cette affluence sur les gradins venue de Gao, c’est comme ça que l’on montre qu’on aime son pays, et ils l’ont fait dans des conditions de peu de confort mais massivement également. Je tiens vraiment à les féliciter, à les remercier pour cet acte de patriotisme avéré auquel ils ont aujourd’hui donné lieu de consentir ».

A noter qu’IBK, a été félicité en premier par son Homologue du Ghana Nana Akhufo Addo, qui l’a appelé au téléphone juste à la fin des séries de tirs au but.

Rappelons que le football malien traverse une crise qui a abouti à l’arrêt du championnat national depuis 2017. Malgré tout les enfants de ce pays d’Afrique de l’ouest engrangent de bons résultats au plan continental.

 

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here