Planète des Anciens : Ibrahima Berthé dit M’Bappé ‘’le bloqueur’’

0
1193

La rubrique qui retrace le passé glorieux des anciennes  stars du sport malien afin que la jeune génération s’en inspire, pour écrire une belle page de leur carrière est allée à la découverte de Ibrahima Berthé dit M’Bappé, un ancien défenseur du Stade malien de Bamako et de l’équipe nationale du Mali qui avait la manie de bloquer net les actions des attaquants qui avaient la mal chance de le croisé sur leur chemin. Les meilleurs attaquants de l’époque comme les Laurent Pokou de l’Asec d’Abidjan, Ibrahima Sory Keita dit petit Sory du Hafia de Conakry… qui l’ont côtoyé, gardent en souvenir ses énergiques interventions pour les empêcher de faire trembler les filets du stade malien et des Aigles du Mali.

Culminant du haut de ses 1m 85, Ibrahima Berthé dit M’Bappé était un véritable obstacle pour les attaquants adverses qui s’hasardaient à se mettre sur son chemin. Ayant atterri au Stade malien de Bamako sur conseil de Mocké Diané fraichement rentré de la coupe d’Afrique des Nations de Football de Yaoundé 1974 où le Mali avait terminé vice-champion d’Afrique, Ibrahima Berthé vu son engagement sur le terrain et sa pugnacité ne trouve pas de difficulté majeur à s’insérer dans l’effectif du Stade malien de Bamako.

Avec les Mamadou Keita dit Capi, Moussa Traoré dit Gigla, Cheick Fantamady Diallo et autres cadors du stade de l’époque facilitent l’adaptation du jeune M’Bappé qui par sa combativité et la qualité de ses interventions dans la défense du stade lui procure respect.

Au fil des matches, Ibrahima Berthé se revigore d’expériences et devient incontournable au sein de l’effectif du coach du stade malien de l’époque Charles. Défenseur engagé et doté de qualités incontestables à bloquer les attaquants adverses, Ibrahima Berthé dit M’Bappé portera le brassard de capitaine du Stade malien de Bamako durant 7 ans avec à la clé beaucoup de trophées moissonnés. Lors d’un match de la coupe des clubs champions entre le Stade malien et l’Asec d’Abidjan, Ibrahima Berthé dit M’Bappé parvient à bloquer et à maitriser l’intraitable attaquant des jaunes Laurent Pokou à qui était à l’époque le meilleur attaquant africain. Depuis ce match son nom a fait le tour des stades du continent et sa notoriété prendra de l’ascenseur. Il fera un bref passage au Stade d’Abidjan mais ses parents mécontents de son départ sans leur aval leur envoie une lettre incendiaire et M’Bappé retourne sur la pointe des pieds à Bamako et rejoins son club de cœur le Stade malien de Bamako. La carrière d’Ibrahima est parsemée d’anecdotes croustillantes.

« Lors d’un match des clubs champions à Kinshasa contre l’as Vita Club  l’un de mes coéquipiers qui était titulaire en équipe nationale du Mali se fait malmené par son adversaire et n’arrivait pas à trouver une solution pour le contrer. Je lui dis demande de me laisser le soin de le neutraliser vu son expérience il refuse une première fois mais fini par me demander de l’aide. Je suis parvenu à bloquer l’attaquant que finira par demander à sortir tant le public le grondait car toutes ses tentatives tournaient au vinaigre », rapporte M’Bappé.

Celui qui met un terme à sa carrière en 1982. Garde des meilleurs souvenirs et affirme qu’il doit au football et que si c’était à refaire qu’il n’hésitera point à rechausser les crampons pour défendre les couleurs du Mali et de son Stade malien dont le nom lui évoque des beaux souvenirs.

Nabila Moussa

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici